Les différents types de viticulture

viticulture

Publié le : 07 avril 20214 mins de lecture

Le vin existe depuis des années, et actuellement on pratique toujours la viticulture. L’Espagne est le premier producteur mondial de vin qui sont d’ailleurs les plus demandés sur Terre, le classement est suivi de très près par la France. On compte à peu près 836 000 hectares en France et les types de cultures de vigne sont confondus. Le vin est obtenu à partir de la fermentation et cette technique a vus le jour dans l’époque du paléolithique. Il existe de nombreux paramètres pour qualifier le vin : le cépage, le cycle de la vigne et la mode de conservation des vins.

Définition de la viticulture.

La viticulture regroupe les techniques agricoles pour la plantation de la vigne. Il existe de nombreux type de viticulture, chaque pays possède ces propres modes et styles de vigne. Les planteurs doivent suivre les exigences de chaque type de culture pour recevoir du vin rouge ou du vin blanc par exemple. Il est important de savoir que la viticulture varie en fonction de la teneur des sols utilisé pour la culture de la vigne. Un bon vin se qualifie sur plusieurs paramètres, un bon vin est un vieux vin. Le vin est encore mieux quand il traverse plusieurs siècles, mais son prix augmente aussi au fil du temps. Certaines personnes font des collections de vin qui viennent de grandes viticultures du monde, ces vins sont bien conservés à l’abri du regard des autres. Pour plus d’information, veuillez visiter les sites spécialisés ou cliquez sur vinavin.fr

Les différents types de viticulture.

En général, il existe 5 types de viticulture. Ces différents types de technique produit des variétés de gamme de vins, la différence se situe sur différents exigence comme le cepage par exemple. La viticulture traditionnelle, cette technique obéit à une seule règle qui est la production d’un maximum de rendement. La viticulture raisonnée, cette méthode étudie plus le domaine environnementales et il est possible d’utiliser certain produit chimique. La viticulture intégrée, cette option exige l’utilisation des produits naturels et l’objectif est d’avoir un sol le plus sain possible. La viticulture organique ou biologique, ce type d’agriculture demande une exigence des équilibres de la nature. La viticulture biodynamique qui date de le XIXème siècle, la technique consiste à l’intensification du sol. Chaque technique est différente, il est important de savoir le type de viticulture à adopter et savoir la qualité de vin à atteindre.

Quelques conseils pour la viticulture.

Pour voire la différence des vins c’est la dégustation, on peut reconnaître les bons vins comme le pinot noir qui est un cépage de la vigne en France. Il faut faire une implantation d’engrais pour avoir un sol fertilisant et cette méthode aide à la restructuration du sol durant le période hivernal. En saison d’automne, après un travail de sol et les vendanges on peut passer au semis des vignes. Il faut également améliorer la structure du sol et bien choisir les variétés à semer. L’étude du sol est très importante car le pH et la température du sol peut varier le type de récolte obtenus.

Plan du site