Les ravageurs de la vigne

Les travaux de saison

A l’état sauvage, la vigne est une liane. On se doit de la tailler et de l’entretenir tout au long des saisons afin d’obtenir chaque année une production régulière et de qualité.
L’entretien du sol, la taille de la vigne et les différents travaux en verts, ainsi que la lutte contre les maladies et ravageurs sont autant d’étapes nécessaires pour la production de raisins, garants d’un vin de qualité.

LA TAILLE
La taille pratiquée en Alsace est le Guyot double (2 baguettes) ou simple (1 baguette).
La taille hivernale est un travail essentiel dans la pérennité du cep de vigne, elle permet de conserver une hauteur de tronc régulière et choisie, et elle régule la production de la vigne.
C’est à la taille que l’on va aussi décider du choix de la charge, c’est à dire du nombre de bourgeons que l’on décide de conserver et par conséquent du nombre de grappes.
La taille permet également de maintenir la vigne dans un plan de palissage et donc de faciliter les travaux tout au long de la saison.

LE LIAGE

Une fois notre ceps taillé il nous reste deux voire une baguette que l’on va plier sur le deuxième fil de palissage afin d’avoir une sortie régulière des bourgeons tout au long de la baguette.
Pour en savoir plus : Une des caractéristiques de la vigne est l’acrotonie c’est à dire que ce sont les bourgeons de l’extrémité de l’arcure qui débourrent en premier, en pliant la baguette on crée un pincement qui limite l’afflut de sève vers l’extrémité et qui concentre la sève et les hormones au niveau des bourgeons proches de la tête de saule.

TRAVAIL DU SOL / DESHERBAGE / ENHERBEMENT

Les mauvaises herbes peuvent entrer en concurrence avec la vigne. Ainsi un désherbage chimique ou mécanique sous le rang est nécessaire. En inter rang nous préconisons la mise en place de l’enherbement semé ou naturel, temporaire ou permanent, un rang sur deux ou tous les rangs en fonction de l’âge de la parcelle, de la vigueur de la vigne et du type de sol. L’inter rang non enherbé devra être travaillé mécaniquement.

EPAMPRAGE
Cette opération consiste à supprimer les gourmands qui poussent sur le tronc, ce sont des rameaux inutiles qui peuvent être des foyers potentiels de contamination du mildiou.

EBOURGEONNAGE
En supprimant les doubles yeux et les gourmands présents sur la tête de saule, on limite le nombre de bourgeons et on réduit dès ce stade l’entassement futur du feuillage.

PALISSAGE
Il peut être manuel ou mécanisé. Cette opération consiste à maintenir la végétation dans un plan de palissage. Les rameaux sont maintenus à l’aide de fils de pallissage (rôle de soutien du feuillage) afin de créer un couvert végétal le plus complet possible, pour une meilleure interception de la lumière et une aération des grappes.

LES TRAITEMENTS
La vigne, tout comme les autres plantes, est sensible à des maladies fongiques (Oïdium, Mildiou, Botrytis, Excoriose, Brenner,…) et ravageurs auquels il faut faire face si le vigneron souhaite faire une récolte sur ses parcelles. Le début des traitements se fera en fonction de la pression maladie et ravageurs de l’année.
Le vigneron doit observer ses parcelles afin de définir l’utilité d’un traitement et d’affiner le positionnement du traitement ci celui-ci est nécessaire.

ROGNAGE
Le rognage consiste à couper l’extrémité des rameaux sur le haut du plan de palissage mais également sur les côtés, cela permet de favoriser le développement des grappes, de supprimer les organes jeunes plus sensibles aux maladies.
Le nombre de rognage sera fonction de la vigueur de la vigne.

L’EFFEUILLAGE
Manuel ou mécanique il consiste à supprimer les feuilles les plus âgées au niveau de la zone des grappes afin d’améliorer la pénétration des produits de traitement, de faciliter le passage de l’air, et de favoriser la maturation.
Pratiquer le jour avant la récolte de la parcelle, l’effeuillage améliore le rendement des vendangeurs.

VENDANGES

Dès début septembre voire fin août des prélèvements de raisins seront régulièrement éffectués afin de suivre l’évolution de la maturité.
Lorsque l’objectif de maturité est atteint, la récolte manuelle ou mécanique peut commencer.

Un tri de la vendange, plus ou moins sévère, lors des millésimes où la vendange est en partie altérée sera effectué à la parcelle.
Ainsi le cycle annuel des travaux viticoles se termine en même temps que le cycle végétatif de la vigne.