Acheter du vin de Bordeaux sans se tromper

vin de Bordeau

Profond ou léger, concentré ou équilibré, le vin de Bordeaux doit à la diversité des terroirs qui le voient naître et au mélange des cépages qui le composent, une variété qui en fait toute la richesse. Pour choisir celui qui aura votre préférence, il convient de suivre certains conseils.

Rouge, rosé ou blanc?

Les amateurs de Bordeaux préfèrent souvent un vin rouge. C’est en effet l’assurance de savourer des arômes subtils, aux goûts de fruits ou même d’épices. Le bordeaux rouge est un vin profond et velouté, qui reste en bouche. Mais le bordeaux blanc a aussi ses adeptes. Souvent sec et fruité, il peut aussi laisser dans le palais une empreinte moelleuse. Quant au Bordeaux rosé, à la saveur de fraise, il se boit très frais. Le choix d’un tel vin dépend de votre repas. Le bordeaux rouge accompagnera ainsi les viandes rôties ou grillées, la charcuterie, les quiches lorraines, et même certains desserts. De son côté, le bordeaux blanc sera parfait avec le poisson, certains fromages, les fruits de mer ou le foie gras. Enfin, les rosés se marient avec nombre de plats d’été, frais et légers. Pour trouver le Bordeaux qui vous conviendra, veuillez cliquer sur avenuedesvins.fr/fr .

Le rôle des cépages

Les cépages utilisés pour composer les vins de Bordeaux sont variés et c’est de leur subtil dosage que naît tel ou tel type de vin. C’est ainsi que la présence de Cabernet Franc apportera au rouge un véritable équilibre. Le caractère, et la puissante structure, de certains bordeaux rouges viendra plutôt de la présence de Cabernet Sauvignon. Cette profondeur sera un peu tempérée par la présence de Merlot, qui enveloppe le vin d’une certaine rondeur. Une belle couleur de rubis et la présence notable de tannins seront apportées par d’autres cépages, comme le Petit Verdot ou le Malbec. C’est au Sauvignon blanc que certains bordeaux blancs doivent leur goût fruité et leur légèreté. Quant à l’aspect liquoreux d’autres blancs, il provient de la présence d’un autre cépage, le Sémillon.

D’autres critères de choix

Le choix de votre Bordeaux dépendra aussi de ce que vous voulez en faire. Si vous souhaitez le déguster, pour un apéritif entre amis, dans les jours qui viennent, vous n’achèterez pas le même vin que si vous désirez le conserver quelques années dans votre cave. Le choix du millésime peut également avoir son importance. Certaines années sont en effet réputées très favorables au Bordeaux. D’autres ont vu l’élaboration d’un vin qui se prête à une consommation assez rapide. Certains millésimes sont également marqués par des événements climatiques se traduisant par des dégâts dans les vignes et une production limitée. Cet élément peut notamment jouer sur les prix. Vous devez aussi vous montrer attentif aux appellations. Certaines, très connues, signalent des vins très réputés. Vous ne pouvez guère vous tromper en faisant un tel choix. Cependant, certaines appellations génériques ou sous-régionales peuvent révéler des vins de qualité. Même s’il s’agit d’appellations moins prestigieuses, les vins produits sont très souvent le fruit de compétences éprouvées et d’une fine connaissance des terroirs. Le prix est enfin un critère essentiel. En ce domaine, l’arbre ne doit pas cacher la forêt. À côté des prix très élevés de certaines bouteilles, appartenant à des crus célèbres, on peut trouver, dans certaines appellations, des Bordeaux de qualité pour un prix moyen très raisonnable.